la liqueur d’or et de mort










il y a de la gnôle, il y a de l’or, il y a de la mort… c’est dronc, un flort tord-boyaux de pommes offet à nous, des feuilles d’or capturinées en chasse nocturnine et les cheveux somptueux d’une morte inconnue et oubliée…










la collection des fioles, c’est tant margnifique… liqueur de mort-vie, liqueur ophidienne et liqueur d’or et de mort










Ha, ha, ha, ha, mon pauv’ iéréïs, tu en as trop bu, et il te pousse des plaques d’or sur le visage…



















chant sublimo de la liqueur d’or et de mort



















La liqueur ophidienne donne merveilleux et puissants pouvoirs…

recettinne:

de la chaînasse cliquetante spectrale

de la peau de boa (fort et long et belleux)

un peu de peau de panthère (pour la sauvagerie du goût)

des cheveux de moi ou nous (pour la gêne en bouche)

du sperme (pour l’onctuosité charmante)

une pincée de poudre d’os (pour la dégueulasserie nécessaire à la magie)

une banale eau-de-vie

qui l’ingère devient alors, oui, oui, oui, authentique et véritabli, maître du Duo d’Ophidiens Délirants !

Danse flagellative avec liqueur ophidienne

Danse flagellative de la liqueur opidienne

danse flagelative de la liqueur ophidienne from iéréïs koruskan on Vimeo.










danse apéritive de la liqueur ophidienne










chat-mort est merveille de parure capillaire…

 

 

chat-mort aime à se tendrinement lover dans les nœuds des soyeux cheveux du beau iéréïs koruskan ou de jérôme ou de siegline ou de krouuu ou de ghannn ou des autres. 

 

 

ohhhh, c’est si mignon, il fait un doux câlin à eux ….

 

 

notre vicieuse siegline en est toute excitée et lui prodiguitte de pervers petits coups de sa langue chaude et experte…

 

iéréïs, crois-moi, tu as le dron de la mode et du raffinement !

 moi est fier de toi

 

 

 

 

 

 

 

le néant est la porte d’entrée de la perséphonie

nous avons fait l’acquisition du néant.fr , dont nous sommes offffficiellement propriétaire auprès de l’afnic

le néant est la porte d’entrée de la perséphonie; on sort de la perséphonie par le néant

il faut plonger nu ou nue dans le gouffre du ginungagap pour venir

la pensée ophidoïne et liquiditive sait s’infiltrer aisément en l’étance et ressentir le néant, atrocement…

la néance est au néant ce que l’étance, ophidoïnne et liquiditive, est à l’être

la néance s’ouvre pour l’étance, puis se referme

gardien de la béance: moi

 

 

 

 

ohhhh, dicave, tu fais une bellllllle publicité pour toi !!!!

 

et là encore !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

architecture et anatomie numérique de ce domaine

 

comme troutes chosines en Perséphonie, ce site est à la fois numérique, organique et minéral (principalement et entre autres), il est aussi moi, ou nous (iéréïs et toute la bande), la nortion de personne étant, en notre planeteuse, beaucoup plus étendue et fluctuante et possiblement discontinue

il possèdasse donc, à ce jour:

une porte d’entrée (oh là, là, y a de la puissance symbolique et métaphysique, non ?): néant.fr

une sortie (avec choix d’issues possibles et cérémonial de départ): www.schirmer.fr/la-sortie

une tentacule numérique, qui, flotte dans l’eau numérique, le stabilisant ainsi, et attrape ses proies: http://ledefouloird.free.fr

 

un œil observant l’entièreté de l’étance…: https://organemultisensoriel.wordpress.com/2018/11/20/je-regarde/ 

 

comme être vivant, aspirant à la croissance et à la continuation, l’entité numérique qu’est ce site possède également un organe pluri-sensoriel et sexuel et alimentant en ma (ou notre) personne propre

 

iéréïs porte fièreument et bellement les attributs (le miroir et l’image du visage, hauts symbolons par ailleurs du jeu de la subjectivité) permettant à l’entité de se nourrir de ce monde et de l’étudionner

 

 

 

 

voici le nom de l’entité tel qu’il se dit en son lanaguage:

 

 

Ooooooooooo, si fierinnant de présentiner la carteuse exacte en multiplines dimensions de quoi est dit ici ….

 

 

 

frêtons cela, avec notre délicieuse et raffineuse et accortine invlitée :

 

 

 

 

le parfait symptôme…

 

les poils de krouuu le sanglier poussent à présent sur un de nos ongles…

Avance donc, c’est une indubitable et très-authentique preuvance, qui plus est fort belle, ça oui, NOTRE processus de:

abrutissement
bestialisation
libération
trans-étancement
exploration
pluri-sexualisation
muatation
déchaînement
méta-genrination

multiplication
dissolutionement

 

 

 

 

 

nous sommes tous si heureux !!!!!!!!

 

 

tu es le numéro 650

 

 

 

La noire, un jeu de l’imaginance, perséphonique

 

 

 

 mode d’emploiement et quelques principus du jeu:

 

 

 

-1)  est  la boule

 

1)  la boule noire est purement imaginaire

 

2)  la plupart du temps, elle est noire, mais pas toujours

 

3)  la boule noire est une boule noire, mais peut aussi être une odeur, un geste, une sensation, un bruit

 

4)  elle peut être déplacée dans le temps

 

5)  la boule noire peut être utilisée par plusieurs joueurs simultanément ou pas

 

6)

 

7) la boule noire est une et multiple

 

8)  elle peut être en ce monde, ou l’inverse

 

 

8) encore

 

9) elle sait chanter, c’est d’ailleurs ainsi que l’on peut communiquer avec elle

 

10)  le jeu consiste, et n’a d’autre but qu’amusement, a imaginer la boule noire en diverses situations

 

 

 

11)  je vais jouer avec ma boule noire

 

12)  cela fait une semaine, en ce brumaire 227, que iéréïs, ou une autre, ou autre chose, ou moi, joue avec sa boule; il s’amuse beaucoup

 

13)

14)

 

15)  elle peut par exemple

 

16)  je (mais qui ?) la pose à un endroit à l’aller et la récupère peut-être au retour

 

17) ha, ha, ha, que je enjoie moi-même !

 

18)  si elle le souhaite, il est possible de lui faire quelques gentilles caresses

 

19)  en cas de désir sexuel, rien de plus facile, il suffit de lui imaginer les organes génitaux de votre choix (ou même de l’imaginer en personne, ou même d’imaginer le ou la partenaire comme incaarnation de la boule noire)

 

20) pffff, tout est possible

 

20 bis) 

 

21)  aujourd’hui, nous irons prendre un café

 

 

22,1) en fait, écritationné le lendemain, on a pris du pinard mais elle n’est pas venue…

 

23) elle peut, d’humeur méchantinne, fracassée tout sur son passage

 

24) cette nuit, elle n’a cessé de rebondir à l’intérieur de mon crâne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand iéréïs p

arlotte, il se           peutasse que des bullines de noires sortosent de sa brouche…

 

boule es

t tendremassement lov

ationnée dans nu

ageux…

 

affleuration de boule en eau…

 

 

 

 

 

 

 

si d’aventure tu souhaitines tloi aussi jouer avec boule noire, n’hésita pas à m’en de mander grâce o formulaire ci-dessous, ce sera merveille que de t’en envoyer et de partager ce beau et grand jeu !!!!

 

 

Ya, Ya, ya, ya… tel est le merveilleux prodige faisant exultionner mon chtio coeur, que boul

e noire s’est hier soar perfectement incarniée réellement et a passiné sa soirée devant l’œil de iéréïs, ou d »un ou d’une autre !!!!!! 

 

(notement: il est flantastique que le type de pierrasse choisie par boule noire soit de l’hypersthène, dont le nom provient du grec ancien et signifiotte « très puissant » !!!!! ya, ya, ya, na pa de hasard !!!!! vite une masturbatation et ensuite une picolade pour festorer çla !!!!!)

 

 

 

autours yeux de iéréïs, peut-être, boule noire s’est bâtie comme nid ou toile d’araignée  afin d’y bien contemplationner paisiblement l’étance

 

 

25)  Putain, mais que veut-elle ?

 

 

26) hier, hier, reih, je la sentrais grouillaver et virevolter sous terre, à un mètron de plofondeur, glissant en même temps que mes déplacements, afffffleurant parfois à la surface

 

 

27) siegline, qui bien entendu se caresse les tétons en disant cela, on la connait, la perverse avide, crache l’hypothèse suivante: « la boule noire est venue du futur »

 

 

 

 

28) des ornementations peuvent être porties par joueurs pour embelleïssement du jeu (la tremblination de la senestre indique demande de nouvos joueurants)

 

 

 

29) boule noire peut aussi être le ou la ou les joueurs et joueuses

 

 

 

ahhhh, toi, que tu plais à moi, vite, je suis dans l’arrivonement vers toi…

 

 

 

 

 

 

La réification du regard de iéréïs koruskan

 

 

Ha, ha, ha, iéréïs, tu es pythagoricien, donc, et regardote, tu fais une belle critation :

« Une première doctrine de la Grèce antique est celle du « rayon visuel ». Elle postule que le « feu visuel » jaillit de l’œil sous l’effet de la lumière et va au contact des choses pour en éprouver la forme, la couleur ou d’autres propriétés. »

 

 

 

 

 

 

 

 

mais, que

arrive til à toy ? une au

tre sytation ? oui, ou

i, oui,,,,, bon alors

essscoutons toi:

 

« Beaucoup d’hommes se sont demandés ce qu’il se passait lorsque l’on voit un objet. Voici 4 théories proposées il y a très longtemps :

1) Théorie du « rayon visuel » (Pythagore : philosophe et mathématicien grec ; 570-480)
L’œil envoie continuellement des « rayons visuels ». C’est pourquoi certains yeux brillent dans l’obscurité.
Les rayons visuels tombent sur les objets et les rendent visibles comme s’ils « tâtaient » les objets.
Les objets lumineux retiennent particulièrement bien les rayons visuels, c’est pourquoi ils sont tant visibles.

2) Théorie des porteurs (Lucrèce : poète romain ; 98-55 av JC et Epicure : philosophe grec ; 300 av JC)
La réplique fidèle d’un objet , appelé simulacre, constitué d’atomes émis par sa surface, se détache et se propage dans l’espace jusqu’à l’observateur.
Au cours de leur trajet les simulacres sont plus ou moins effacés : c’est pourquoi les objets éloignés ne sont pas vus distinctement. Que se passe-t-il si les simulacres rencontrent un obstacle au cours de leur propagation ? Leur comportement dépend de la nature de l’obstacle : ils peuvent le traverser, s’y abîmer ou en être repoussé.

3) Théorie d’Al-Haytham (physicien arabe; 965-1039)
Il envisage pour chaque objet la propagation de formes en tant qu’images aériennes. Contrairement aux simulacres composés d’atomes et fidèles à l’objet qui les émet, les images d’Al-Haytham sont issues des différentes parties de la source, dont chaque point émet dans toutes les directions de l’espace.
Al-Haytham souligne que la lumière a une action sur l’œil en donnant l’exemple de la persistance lumineuse qui apparaît après avoir regardé une zone très claire et avoir ensuite détourné son regard vers une zone plus obscure. Il en conclut que la lumière se rend des objets à l’œil.

4) Théorie de la propagation (Aristote : philosophe grec ; 384-322 av JC)
La vision se produit lorsque les objets colorés agissent sur l’œil par l’intermédiaire d’un milieu, qui sépare l’œil et l’objet. Ce milieu est appelé diaphane par Aristote. Un diaphane n’est pas visible par soi à la différence d’un objet. Un diaphane a deux états possibles : il peut être diaphane en puissance ou en acte. Là où le diaphane n’est qu’en puissance se trouve l’obscurité.
Le diaphane passe à l’acte sous l’action de la lumière, puisque la couleur n’est pas visible dans l’obscurité.
Le diaphane est ainsi le véhicule de la couleur : il est le milieu qui rend les couleurs visibles. Lorsque le diaphane passe à l’acte sous l’action de la lumière, la couleur actualise la puissance de l’œil. L’objet visible transmet à l’œil sa forme (et non sa matière) par l’intermédiaire du diaphane.  »

 

du texte sur not’ subjet…

 

Ohhh, la dérivation d’un regard usé…

 

mais, t’es malade pov’ narvalo, encorrre une empruntitanation ?

 

 

 

 

ya du regard uséïfié, qui dérivationne en eaux paisiblinnes…

 

 

Des regards poussent paisiblement et tranquinalement sur leur arbre; ils ne sont pas, sembli-t-il, encore mûrs…