je suis atteint de mycothumose

La mycothumose, rebelle et si fière maladie mentale, s’attrape en cas de mauvaise hygiène intellectuelle: des champignons de conscience, formes parasitaires de vie intérieure, se greffent sur l’individu et croissent en usurpant et confondant la place de leur proie.

Je suis infecté de mycothumos.

Les trois principaux que j’ai dénombré, car les autres sont encore à l’état larvaire, sont les suivants:

Ghââân, le serpent que je suis.
Il est très antique, puissant et cherche les fourrés. Immobile des heures, il guette sa pitance. Il se manifeste particulièrement lorsque je longe de l’eau, me mène en jardinerie où je salive devant les petits animaux, me fais siffler et onduler… Par intermittence, ma peau se coouvre d’écailles et de motifs.

Siegline, la femme que je suis.
Pulpeuse et capiteuse, c’est une guerrière et une obsédée sexuelle. Elle me fait convoiter robes et beaux escarpins; fait s’arrondir mon postérieur et grossir mes seins.

La Présence, autre que je suis.
Forme de vie inconnue et totalement effrayante. Le monde alors perd tout sens lorsqu’elle me supplante.

Par saccades terrorisantes, ils prennent tour à tour pouvoir et se superposent à moi…

Note du primidi 1 vendémiaire 226: un serpent poussait cette nuit dans ma main, mais j’ai réussi à l’extraire, malgré la forte douleur que cela me fit.

 

 

 

Lampe de cuisine torturinée

iéréïs koruskan est si heureux, ohhhhh, car il poussède enfin une beelle lampe, par lui-même confectationnée, là où il cuisinite. Quel plaisirance d’y voir enfin; quelle tendrasse atmousphère perversement oppressante cela crée-t-il… Il en vérité un peu ému, cerrtes… Oui. Un bon et tarlentueux travail de dégueulassisation!

La Houve

La Houve est une très ancienne et puissante entité sexuelle, envoûtante, apeurante et aveugle.
Qui devient sa proie, délirant sexuel sera…

 

Jérôme, où qui que tu sois, monstre onanique, tu es une pure ordure maladive… Va voir tes vidéos sur pornhub…
Branle tes os! Trouve un petit passage secret, ce sera excitamment pervertissant !

Un petit passage secret…

 

 

 

Le sexualisme chélonien

En Perséphonie, qui porte le signe du vagin sacré en os de testudine, possède le don merveilleux de sexualisme: pointe les doigts de la main vers quiconque, l’envoûte sans tarder de folie sexuelle dionysiaque…

iéréïs koruskan, si beau, si fier, accroît sa production de sexualine en tintinabulant des nibars…

La bague en peau de tortue séchée et vernie élégamment accroît infiniment les pouvoirs du sexualite:

Et que dire de la magnifique broche en crâne de testudine ? Qui la contemple, veut de la baise sans tarder ni tergiverser…

 

L’hypnouse

L’hypnouse consiste à écouter le plus longtemps possible la répétition de quelques mots en boucle grâce à un casque. Elle est dans un premier temps expérience ludique de modification de conscience et dans un second temps, lorsque l’écoute et le volume se prolonge, provocatrice de rage nerfique. L’hypnouse est ensorcelante et obsédante, tentaculairement perverse et délicieusement rongeante.

L’hypnoutisateur a utilisé les hypnoïdes suivants par dose de cinq heures minimum:
– « jérôme, jérôme, jérôme, jérôme, jérôme, jérôme, jérôme »;
– « merveilleux jérôme, je t’aime »;
– « jérôme, tu vas mourir, jérôme, tu vas mourir, jérôme, tu vas mourir »;
– « jérôme, petite salope »;
– « jérôme, monstre de sexe »;
– « regarde, un papillon, je ne sais pas si c’est le même ».