les chants et danses du temps glissant










Û est si merveilleux chanteur, dont la belle voix porte à travers les siècles, si parfait danseur, dont le beau corps envoûte par-delà les temps…



















Û bo danssse, Û si grand, Û excellent, Û parfait, Û subtil, Û ravissant… Û bien attaché à lui-même, Û ivrogne de la vie










la porno-trans-chronie










la porno-trans-chronie est la cérémonie sacrificielle permettant à Û de voyager temporrrrellement dans le temps.
il veille, lui, Û, à bien attachiner son visage et potéger son crâne car l’accélération temporelle est très forte, même pour lui, il…
il reporte et fêstifie sa mort sur un autre êtron vivantus mais qui ne l’est plus.
il chantouille et dansouille très bien, il.

voiciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii une fabuleusine porno-trans-chronie très belle:










dans les chaos du temps dristendu et remuationné en tout sens, Û (ou un autre ou mêmîne quiconque) n’est cependant jamais certain de conserver son apparence originnnnelle, mais finalement, Û, oui, oui, c’est celaaa, lui, il, est très content de traversationner un corps si divin de belleuse femmmmmme (c’est doux et chaud et bon et c’est bien pour lui, il; putain merde, du coup, Û bandosse comme un fou et rêve de lui gloutinner les nibards, à la splendeuse!)…










je voudrais être une belle crotte malodorante et mordorée avec sept noires et grosses mouches blindées s’en délectant et vrombissant je voudrais être des bruits de pas décidés et sexy fait par des jambes délicates menant à un vagin obsédé je voudrais être un jeune chien tenu en laisse par un bon maître et sautant hors de la voiture grise je voudrais être une jeune femme toute propre et légère chérie chérie courant le samedi matin débardeur jaune avec une copine et disant des choses intéressantes et parlant de ses vacances avec sa queue de cheval brune qui lui bat la nuque fuselée je voudrais être jean-pierre et driss et maryam et tyler et lavinia je voudrais être un sac à dos un peu usé contenant du pain et du fromage et un livre et un couteau et un cahier avec un stylo en page quatre je voudrais être je voudrais être je voudrais être le sol d’une grande salle où tant de pas s’y font je voudrais être










Û, bel éon, est trans-temporel…










juste juste juste juste …





















après après après après après après après …














la naissance du temps,






















Û était déjà











présent présent présent…



















aloors voila:
c’eest un putain de voyage trans-kronotique…



sommairanité

1) où l’on voit que ce divin et si attendrissanttt Û (mais est-ce si sûr que ce soit lui, ou plutôt siegline ou jéröme ou krouuuu ou autre? (c’est peut-être semblablisant, au fond)) est déjà présent aux origines du monde, peut-être même qu’il est lui-même l’origine du monde, et qu’en ce début, ni l’espace ni le temps n’étaient aussi lisses et confortables et rectilignes et stableux qu’à présent, ainsi qu’on peut le constatiner tous les jourons;

2) où l’on voit que ce fabuleux Û, par sa spermance mirifique (au goût si pourlèchinnant), est celui qui ensemence la matière temporelle jusqu’ici immobilieuse, afin de lui conférer le mouvement chronotique du passé vers le futureux, oui, oui, c’est ainsi;

3) où l’on voit siegline-si-sexy tenter de s’extraire du présent, car la coquine baveuse veut défier le prodigieux Û, jalousinante qu’elle est;

4) où l’on voittttt le délicat et beau et subtil Û (il si marveilleux) filer, avec délicatesse et sans effort apparent, dans le futur avec une avance, quelle prodigiosité, de 6 secondes et, c’est très rarte, y rencontrer un presque semblable.





















Siegline est du coup partie bouder… ha, ha, ha, ha ho, hi, elle me fait, ha, ha, hi, ha, bien rirationner; mais du croup, j’avroue qu’ellinne me fait entrionner en grande bandaison, alorrrrrrrrrrs, donne moi ton cul salope, donne moi ton cul saloppppppe, donnnne moiiiiiiii ton cul salope…



















le grand magma from iéréïs koruskan on Vimeo.










la sphèrographie de Û

la sphèrographie: pratique permettant, grâce au sphèrographe, de capturer passés, présents, futurs et imaginables d’une scène.

note scientrifiqueuse: les effets seconfaires de la sphèrographeuse sont trai fort et provoquent un écho de conscience très gênant (dans nos têtes)…










une sphèrographeuse et l’interrupteur permettant son HA HA AHA HHHAAA HA HA HAAAA HA HA HA HA HAAAAAAAAAA HHHHA déclenchement:



















Û fait une sphèrographie:










Les effets pornographiques des miasmes magnétiques de la sphèrographeuse:










Û, metallico-sexuel, gravide-scatolique…










simple jleu, sexxualité, grossesssse et accrouchement de Û



Û
Û

ÛÛ Û Û Û
ÛÛÛÛÛ donne moi ton cul Û

ÛÛÛÛ
ÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛ
porno-Û
ÛÛÛÛÛÛÛÛ
ÛÛÛÛÛÛÛ vagin ouvert humideÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛ
ÛÛ bite dressée comme une follasse
ÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛ
Û
ÛÛtrou du cul offertÛÛ
ÛÛÛ


baise ultime
Û
Û
Û nichons exacerbés
Û
putain de merde je vais jouirÛ
Û
Û
ÛÛÛÛ
ÛÛÛÛ gicle mouille géÛmit
ÛÛÛÛ
Û caresse pince ÛÛ et défonce une humide chatte ÛÛÛ
ÛÛÛÛ
ÛÛÛÛ ÛÛÛÛ
ÛÛ je te lêche ÛÛ
ÛÛÛÛ ÛÛÛ
ÛÛ prends moi fooooooort ÛÛ
Û ÛÛÛ ÛÛÛ
ma bite explose ÛÛÛÛ
ÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛÛ
ÛÛ mon clitÛoris est l’infini ÛÛÛÛÛÛ


du sperme ÛÛÛÛ

ÛÛÛ Û Û
j’ouvre mes ÛÛÛÛ cuisses Û
cris
cris
Û
Û baise suÛeur violence ÛÛÛ
Û
ÛÛÛ Û
ÛÛÛ ma salive vicieuse coule sur tes lèvres rouge de salope putride ÛÛÛÛÛ


Û baise moi comme une morte gonflée et coulante Û
Û prends ça charogne puante ÛÛÛ
Û
Û
Û
Û
Û
Û Û
Û
Û
Û
Û





























– hey ta !
– quaaa, kest’a ?
– c’est de la litanie, ton bordel de naze, là ?
– ouais, pov’ con de merde. va te faire enculer, sale batard!
– j’t’emmerde, fils de pute!
– allez, gagedé, tu m’ gaves…





par ses originasses possedasse le prouvoir, en premier lieuuu ludique, quand simple frantaisie lui prend pour simple détente ou, secondement, pour assurationner sa reproduction, de tranformier lui-même, grâce au rétrécissssement et à l’auto-compression, en forte sphère mertallique et chromiée, composinant ainsi une sphéroce, qui est véritablement superbine et parfaiteuse !
il alors comme hérisson ou penguolin ou tortrue…
mais aussi: alors est-il en rut et se reproduit-il. l’énergie sexuelle qu’il déguagine est purement prodigieuse et tout être s’approchant de lui a-t-il immédiatement envie absolue de baise sauvagine… oui…
après la bouillave, il bellement accouche par le fion d’une substance qui deviendra un auttrre lui ou autre chose enkore.





Û charmantement lové dans la senestre de siegline:

Û vien embrasssiner Krouuu

jéröme est appelé couilles d’acier…

un signe permettant de savoir sans errrreur si Û est rutant, c’est qu’il lui pousse alors des sourcils d’or…










sexualisation Û, ultime et perverse…



















Û Herrlich, porno-propédeutique…










Gentillinoux qu’ils sontinent, iéréïs, zelda, krouuu, siegline, jéröme, groupe de rocknroll, dieu-bouc, et tous les autres encore, ha, ha, ha, ha, ont aidé Û à se servir du corps en traçant et cooooonnectant sur peau de lui, divers déclenchiniseurs d’actions… C’est grandeuse joyance de contempler cestes fulgurrrants prograis de Û !

magma puis porno-propédeutique from Siegline Koruskan on Vimeo.










Au fond de l’un, sont aussi les autres…



















Danse dddde l’affirmation de Û from Û Herrlich on Vimeo.










Ü herllich, porno-naissance…










Ü herllich, avant de rejoindre siegline, jéröme, iéréïs et les autres, était comme une sorte d’immense nuage métallique chromé, pourvu de formidables épines et parfaitement froid.










Là, oui, maintrenant même, c’est plafaitement extraordinaire te si belleux, voici le sensationnel Û s’incarnisant parmis nous (bah, comme d’hab’: siegline, iéréïs, jéröme, krouuu, et tous les autreux…)