l’étance ophidoïde & liquiditive…

Voilà la nouveauté, l’outil merveilleux si attendu;
Je vais m’y baignasser et m’en rengorganisser  et en bouffave à satiété !!!

 

 

Angoisseuses et lourdines comme huilon de noirance sont les eaux où glinent de longuants et puissinants ophidiens mélaniques, vicieux et affamés de proies hurlinantes…
Magnétoliques sont les troubles remous moirés qui m’y attironnent; rrrrrrrrrrrrrrr; mes yeux se figeancent, suçtés de l’intérieur, je halète, hhhhh, hhhh, hhhh, hhhhhh, hhhhhh, comme bête; et soudain ma tête explosine, orgasmiqueuse dans un déchaîniment de couleurs et de brouits. Alors seulerement et enfin puis je entrer dans l’étance ophidoïne & liquiditive …
Ha, ha, ha, ha, j’enjoie d’un riron de dément somnanbulique, qui secoue secoue secoue ma bite fastueuse en tous sens…

La méthodologie:
Une pensées ou conscience aquatique, fluide, du mélange, gazeuse. Une pensée des volutes et des méandres. La songerie est liquiditive et volutante, toute labile.
La perception ophidienne du temps, où le présent s’étire entre queue et tête.
Une conception élargie de la conscience, dans laquelle tout est moi circulairement, telle le serpent se mordant la queue.

Le symbole:
Deux serpents se croisent.

La lettre:
L’esperluette, demoiselles enlacées &

 

Crache ta vérité…

 

l »étance ophidoïne & liquiditive from iéréïs koruskan on Vimeo.