iéréïs koruskan, fier de ses perséphoniques prérogatives (joueur et maître des forces) porte toge de pourpre pour accueillir les vers à plumes, les aérottes… Il en profita pour aussi accueillir les vers blanchâtres de l’arbre aux crânes.