Les visions perséphoniques

Ah, ah, ah, les visions, qui sont des manières de voir ou concevoir, sont au nombre de trois.
La vision suspensive, qui est donc une épochè, consiste à retrouver l’entière altérité ou étrangeté de toute chose
La vision fragmentique est une décomposition faisant de la partie l’essentiel
La vision théséeîque joue avec l’identité ou l’essence des choses, que ce soit spatialement ou temporellement. Une création n’a pas ainsi, nécessairement besoin de se réaliser entièrement; nulle réification entière n’est obligatoire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.