Des joncs déliquescents sourdent les filaments d’or Alors que grouillent les vers de l’infini

image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.