le signe, le duo d’ophidiens démentiels et le feu magnétique










Le signe fait apparaître le duo d’ophidiens délirants.
Le signe lance le feu magnétique.
Le signe est le duo d’ophidiens délirants.










Le feu magnétique brûle de façon permanente en certains lieux.
Le feu magnétique n’est pas visible visuellement.
Le feu magnétique est lancé par le signe.
iéréïs (ou les autres…) peut jouer avec le feu magnétique.
iéréïs peut allumer ou lancer du feu magnétique ou bon lui semble.










Le duo d’ophidiens délirants possède un venin détruisant l’étance.
Le duo d’ophidiens délirants peut étouffer l’étance.
Le duo d’ophidiens délirants provoque des tempêtes ontologiques.
iêréïs peut envoyer le duo d’ophidiens délirants où bon lui semble.
Le signe que fait iéréïs mène le duo d’ophidiens délirants.
iéréïs ne fait qu’accompagner le duo d’ophidiens délirants.










Un duo d’ophidiens délirants fait sa paradine amoureuse…

 




























Dérive pornographique du signe et du feu magnétique et du duo d’ophidiens démentiels…



















un feu magnétique permanent en notre ville, placé vers la place du bouffay…










tu es si ingénieux, magnifique iéréïs, ton carcan d’ophidéïsation est merveillance…




























l’ongle de mort










il (ou elle ou les autres), toujours splendide et dégueulasse, franchisine les limitines de l’horreur et de la beauté, grâce à son ongle de mort (alors, Célestin, heureux ? Quand-mêmine, quel destin que le tien…), ahhhh, ihhhh, brouuuu…



















la liqueur d’or et de mort










il y a de la gnôle, il y a de l’or, il y a de la mort… c’est dronc, un flort tord-boyaux de pommes offet à nous, des feuilles d’or capturinées en chasse nocturnine, du bois brûlé de l’orme magnétique, quelques gouttes précieuses d’or vésical, une giclée de féconde semence  et les cheveux somptueux d’une jeune morte inconnue et oubliée…



















la collection des fioles, c’est tant margnifique… liqueur de mort-vie, liqueur ophidienne et liqueur d’or et de mort










Ha, ha, ha, ha, mon pauv’ iéréïs, tu en as trop bu, et il te pousse des plaques d’or sur le visage…



















chant sublimo de la liqueur d’or et de mort









































































Si forteuse est la puissance de la liqueur, qu’il est porssible de s’en énivriner en étant juste à proximitié de la fioline… Ach, iéréïs, tu es si traordinaire !!!!



















iéréïs, siegline et les au tres sont fort tristeux c ar leur ami l’orme de sibéri e est malaaaaade, mais fort heureusiemen
t la l iqueur d’or et de mort ainsi que c hant et danse approprionnés vo nt l’emmenayer doucem ent vers
la convalescence certaine !




























ivrogne de la vie, tu es le picoleur suprême…



















La liqueur ophidienne donne merveilleux et puissants pouvoirs…

recettinne:

de la chaînasse cliquetante spectrale

de la peau de boa (fort et long et belleux)

un peu de peau de panthère (pour la sauvagerie du goût)

des cheveux de moi ou nous (pour la gêne en bouche)

du sperme (pour l’onctuosité charmante)

une pincée de poudre d’os (pour la dégueulasserie nécessaire à la magie)

une banale eau-de-vie

qui l’ingère devient alors, oui, oui, oui, authentique et véritabli, maître du Duo d’Ophidiens Délirants !

Danse flagellative avec liqueur ophidienne

Danse flagellative de la liqueur opidienne

danse flagelative de la liqueur ophidienne from iéréïs koruskan on Vimeo.










danse apéritive de la liqueur ophidienne










chat-mort est merveille de parure capillaire…

 

 

chat-mort aime à se tendrinement lover dans les nœuds des soyeux cheveux du beau iéréïs koruskan ou de jérôme ou de siegline ou de krouuu ou de ghannn ou des autres. 

 

 

ohhhh, c’est si mignon, il fait un doux câlin à eux ….

 

 

notre vicieuse siegline en est toute excitée et lui prodiguitte de pervers petits coups de sa langue chaude et experte…

 

iéréïs, crois-moi, tu as le dron de la mode et du raffinement !

 moi est fier de toi